...

Publié le par sandrine

Le directeur-adjoint du college Tran Phu (10eme arr.) a demande a la milice populaire de son quartier de questionner 4 collegiens pour decouvrir l’identite de l’auteur d’un jeu qui consiste a taper des camarades de classe tire au sort. Ces 4 eleves ont ete brutalises au cours de l’interrogatoire par les miliciens. Mohamad Zamath, 14 ans, de nationalite vietnamienne, a ete le plus maltraite. Les miliciens l’auraient ainsi deshabille, bande les yeux et lie les mains derriere la nuque avant de le frapper pour l’obliger a avouer sa culpabilite puis l’aurait enfin libere apres l’avoir oblige a signer une declaration sur l’honneur stipulant n’avoir pas ete frappe au cours de l’interrogatoire. Une fois arrive a l’ecole, le collegien s’est evanoui et a du etre hospitalise le soir-meme. Le directeur-adjoint a presente ses excuses a la famille et a ete demis temporairement de ses fonctions.
(Nguoi Lao Dong, 16/11/07-p.11)

 

Il y a a peine quelques jours, un autre eleve de la classe 6 du college Tran Quang Dieu (province de DakLak) s’est suicide a la suite d’un interrogatoire severe. Il a ete accuse d’avoir vole 47 000 dongs et soupconne d’un autre vol plus grave qu’il n’avait cependant pas commis. De meme, une petite eleve prenommee Ngoc Tram en classe 4 dans la province de Dong Thap et soupconnee d’avoir vole 47 800 dongs, ne s’est jamais remise de son interrogatoire par la police. Elle souffre actuellement de troubles psychologiques. Ces faits ont ainsi tire la sonnette d’alarme aupres de l’opinion publique sur la violation des droits de l’enfant dans la societe actuelle.
(Nguoi Lao Dong, 16/11/07-p.1)

Publié dans news

Commenter cet article