du noir sous les ongles

Publié le par sandrine

Encore une semaine qui est passee super vite, je m’en suis a peine rendue compte. Toujours collee a ma fille, avec ce sentiment d’amour deja si fort et qui grandit de jour en jour... Je commence a me rendre compte qu’il va falloir que je me calme un peu et que je sache prendre un peu de distance avec elle... L’arrivee de sa Midanne va surement pouvoir aider.

J’ai deja oublie le debut de semaine, mais je crois qu’il ne nous est rien arrive de special. Chico et Ilda ont enfin reussi a mettre un pied dans leur nouvelle maison un peu plus loin sur Nguyen Trai ; Anna est revenue de son week end a Phnom Penh et refait office de garderie pour les enfants de son quartier ; Huy (Lucien) essaie de mettre de l’ordre dans tous nos projets pour nous aider a trouver des financements et faire avancer tout ca ; Bert reflechi a prendre un nouveau lieu ou on pourrait ouvrir une sorte d’Atelier Wonderful officiel... bref la vie a Saigon continue et je surfe sur elle de facon beaucoup plus zen qu’auparavant. La nouvelle du quartier aussi c’est que la famille au rez-de-chausse (Madame Moto, Vi...) a demenage. C’est chez eux – ou ils vivaient a 10- qu’etait le garage a motos de l’immeuble. Ca fait tout drole de les voir partir mais bon pour la petite fille de Vi, nee une semaine avant Kim-Ly, la vie dans le fond d’un parking, c’etait pas l’ideal...  Du coup le chef de l’immeuble a fait refaire la grille d’entree et embauche un gardien pour la nuit.

Jeudi apres-midi, nous avons vendu notre (vieille) moto (toute pourrie). C’est la copine de Madame Cafe qui a passe quelques coups de fil et qui a finalement debarque avec un revendeur de motos qui voulait nous l’acheter pour 500 000 dongs. C’est vrai que c’est une vieille rougne et qu’il faut encore la reparer un peu (tous les 6 mois on la faisait reparer) mais 500 000, ca fait quand meme pas beaucoup ! Son argument etait que comme on l’avait achete a Danang et que les papiers etaient de la-bas (donc difficile a changer), elle avait beaucoup moins de valeur qu’une moto immatriculee ici. En plus elle est chinoise, a reparer, etc... On a refuse et il est parti mais le petit gardien de moto de l’entree qui avait tendu l’oreille est venu demander a combien on lui vendrait... Et hop, 30 mn plus tard la moto etait a lui pour 1 million 5. Dans la foulee je suis partie avec Kim-Ly voir ces marraines et parrain, chez Anna, ou il y avait grande session de manucure-pedicure dans sa cour. J’ai eu donc droit a ma premiere manucure du Vietnam – et deuxieme de ma vie. Voila le resultat...

Hier, j’avais rendez-vous avec deux commissaires d’expo qui travaillent au MOCA (Musee d’art contemporain de Los Angeles). Le rendez-vous etait a Sanart, c’etait marrant, ca faisait vraiment entretien d’embauche... En fait les dames voulaient voir un max d’artistes en un minimum de temps, il y avait donc Cam et Hoang Ly aussi et on avait 30 minutes chacun l’un apres l’autre pour leur presenter notre travail. J’ai –legerement- deborde (une heure) mais ca a ete assez sympa sauf qu’on a pas eu trop le temps de discuter vraiment d’autre chose que mon boulot (leurs recherches ici, leur poste au MOCA... et je ne sais meme pas leur noms...).

Publié dans life in Saigon

Commenter cet article

anna 20/11/2007 04:27

Ben, ça doit pas être très facile de s'éloigner d'un petit bout de bonheur pareil quand on est sa maman et quand on lui donne le sein. En tous cas, tu nous la prêtes pour lui faire des câlins et lui chanter des chansons, et ça, c'est cool... Elle est pas bien vieille Boutchy ta jolie Kim-Ly, tu as encore le temps de te calmer !