la bosse

Publié le par sandrine


Lundi. 3 heures de sommeil. Kim-Ly se reveille a 6h. Le tapis n'est plus.
C'etait le tapis que j'avais fait faire pour mon expo a la galerie mais que je n'ai finalement pas montre. Un tapis en poils blancs avec une bosse qui devait donner l'impression d'avoir pousse naturellement (c'est a dire pas de plis ni de coutures visibles). Le tissus epousait au final bien la bosse mais on voyait quand meme un peu les coutures. Il avait ensuite ete colle sur un rectangle de moquette pour le rendre plus rigide. Ca faisait assez joli dans la chambre de Kiki et puis elle adorait jouer a se jeter sur la bosse qui a l'occasion pouvait aussi nous servir d'oreiller. Mais au fil des jours (enfin ca ne fait que 4 mois) les poils blancs ont commence a devenir gris-marron et puis le vomi d'avant hier l'a acheve. J'ai decolle le tissus de poils blancs et la bosse et pour le moment il ne reste que le morceau de moquette. Une couverture est etalee dessus. C'est la que nous avons fini la nuit Kim-Ly et moi. My est arrivee a 8h pour faire le menage. Petit dej, bain de Kiki, jeux, puree de potiron et un oeuf. Bam! Sieste (moi, pas Kiks).
A midi, Bert me reparle de la situation absurde de quand je produis a mes frais une oeuvre (et que ca me coute tres cher) et qu'au final la galerie prend 50% sur la vente ce qui fait que je touche beaucoup moins qu'elle apres deduction de mes frais. Ca ne veut pas dire du tout que Quynh fait du benef avec ses 50% car les frais de la galerie sont tres eleves (loyer, renovation a prix exorbitant apres chaque expo, etc...), enfin bon...
Tang arrive a 1h. Bert part faire un tennis et je monte a l'atelier.
Depuis la nuit derniere, je lis le journal d'Andy Warhol, qu'il dictait quotidiennement a Pat Hackett les dernieres annees avant sa mort. Je me suis souvenue qu'on avait  ce livre dans la bibliotheque en lisant un article sur la parution recente de "Popisme", le livre qu'ils ont ecrit ensemble (Warhol et P. Hackett). Les choses insignifiantes de la journee mises bout a bout finissent au bout du compte par faire sens...
En fin d'aprem, mon entrainement de kung-fu. Cet horaire est tres contraignant, ca bouffe la moitie de l'aprem. Je vais surement essayer de trouver un autre maitre.

Publié dans life in Saigon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clairesophie 29/07/2008 16:31

oui à la différence d'une femme d'expat (moi) tu produis qq chosecertes qui ne met pas du beurre dans les épinards (enfin pas bcp) mais tu produis et c'est énorme...