l'artifice des meschans belistres de l'ostiere

Publié le par sandrine

"Monstres sont choses qui apparoissent outre le cours de Nature (et sont le plus souvent signes de quelque malheur a advenir) comme un enfant qui naist avec un seul bras, un autre qui aura deux testes, et autres membres outre l’ordinaire.

Prodiges, ce sont choses qui viennent du tout contre Nature, comme une femme qui enfantera un serpent, ou un chien, ou autre chose du tout contre Nature (...).

Les mutiles, ce sont aveugles, borgnes, bossus, boiteux, ou ayant six doigts a la main ou au pied, ou moins de cinq, ou joints ensemble ; ou les bras trop courts ou le nez trop enfonce, comme ont les camus ; ou avoir levres grosses et renversees, ou closture de la partie genitale des filles pour cause de l’hymen, ou chair supernaturelle, ou qu’elles soient hermaphrodites ; ou ayant quelques taches ou verrues, ou loupes, ou autre chose contre Nature.

Chapitre 1

Les causes des monstres sont plusieurs.

La premiere est la gloire de Dieu.

La seconde son ire.

La troisieme, la trop grande quantite de semence.

La quatrieme, la trop petite quantite.

La cinquieme, l’imagination.

La sixieme, l’angustie ou petitesse de la matrice.

La septieme, l’assiette indecente de la mere, comme, estant grosse, s’est tenue trop longuement assise, les cuisses croisees, ou serrees contre le ventre.

La huitieme, par cheute, ou coups donnes contre le ventre de la mere estant grosse d’enfant.

La neufieme, par maladies hereditaires, ou accidentales.

La dixieme, par pourriture ou corruption de la semence.

La onzieme, par mixion, ou melange de semence.

La douzieme, par l’artifice des meschans belistres de l’ostiere.

La treizieme, par les Demons ou Diables."
Ambroise Pare, Des monstres et prodiges

Publié dans citation

Commenter cet article