le coup du crapaud

Publié le par sandrine

" Les paysans du Front de Liberation racontent comment ils utilisaient les techniques naturelles pour lutter contre l'ennemi. "On prend un crapaud, on lui introduit une boulette de tabac dans la bouche et on l'attache aux fils de fer barbeles du camp ennemi. Le crapaud tousse. Les sentinelles tirent parce que sa toux, semblable a celle de l'homme, peut durer une nuit entiere. Nous avons trois elevages de crapauds bien nourris. Plus ils sont gros, plus leur toux semble humaine et plus l'ennemi s'affole."
(Nhung Agustoni-Phan, Vietnam, nouveau dragon ou vieux tigre de papier)

Publié dans citation

Commenter cet article