fin de la tournée

Publié le par sandrine

Lectures de vacances avec ce que je pensais être des valeurs sûres : « Girlfriend dans le coma » de mon héros Douglas Coupland, assez décevant surtout dans la dernière partie - « Et cela pourrait être plaisant, si dans la dernière ligne droite, Douglas Coupland ne perdait toute retenue, en faisant de ses héros pourtant attachants de vulgaires prophètes de supermarché, chargés de diffuser la bonne parole. A grand renfort de voyage dans le temps, de visions apocalyptiques et de miracles. Le roman se termine comme une brochure de Raëliens, dommage. », résume très justement evene.fr.

Mon estime pour le grand Coupland avait déjà amorcé une chute avec « Toutes les familles sont psychotiques » (j'aurais dû anticiper avec un titre pareil), bien loin du cultissime « Generation X » ou de « Microserf ». Dommage. Bof aussi pour « La ballade de l'impossible » de Haruki Murakami franchement loin d'être à la hauteur de ses autres romans.

Et puis des livres de filles. « La femme blanche est fatiguée » de Marie Chotek, que m'a prêté Danne, la maman de Bert. J'ai appris quelques jours plus tard que Marie Chotek était le pseudo de la grande amie d'Emmanuelle, surnommée Paponne, que nous avons régulièrement l'occasion de voir lorsqu'Emmanuelle organise un dîner chez elle... Ecriture vraiment originale, et aussi beaucoup d'humour. Heureusement car j'ai du mal avec les histoires de filles - dans la vie comme dans les livres. Et enfin commencé « Un miracle en équilibre » de l'espagnole Lucia Etxebarria que Bert adore. Un livre adressée à sa fille âgée de quelques mois. J'ai jamais pu lire son «  Amour, prozac et autres curiosités" (peut-être à cause des a-priori déjà suscités par le titre), là encore j'ai un peu de mal...

Dans la rubrique Tour de France, étape à Fayolle pour un week end chez Fab et Anouchka :

Fab dans son atelier

 

Ilda, Fred, Bert et Fabio

Chico et Fred

Fred et Fabio

Derniers jours bordelais avec les retrouvailles de Bert avec une grande copine de lycée, Muriel (Much), qui a ouvert récemment une boutique de créations pour enfants à Bordeaux (http://www.unmondelittle.com). Muriel est venue plusieurs fois au Vietnam, la dernière fois en 1998, date à laquelle elle a rencontré... Khanh, dont elle a encore une photo!! Le monde est vraiment little, ça se confirme une fois encore... 

Muriel dans sa boutique "Un monde little"

Notre séjour en France s'est bien terminé sauf qu'on a pas du tout eu le temps de voir tout le monde, surtout à Paris où en 3 jours, on a pu :

  1. Faire un petit coucou à Lisbel avec son bébé tout neuf Sacha;

  2. Faire des courses dans le 13ème et préparer un gros dernier dîner chez Emmanuelle et Franck, auquel étaient conviés tous mes petits frères et soeurs (sauf Olive, of course) : Florent, Eric, Hélène et Flopi ainsi que Magali et Marjorie, copines respectives de Florent et Eric -  Emmanuelle a dû dessiner notre arbre généalogique pour ne pas avoir à ré-expliquer à tous les autres invités qui était qui. Il y avait aussi Olivier (le cousin de Bert) et son amie Flavie, Sophie (la cousine de Bert), Wolkswagen (un ami d'Emmanuelle), Paponne (voir plus haut) et son ami euh Alex je crois;

  3. Passer cette agréable soirée

  4. Fêter le lendemain l'anniversaire d'Aricie avec 10 de ses copains et copines et leurs parents

  5. Aller à rendez-vous avec Paul Devautour pour discuter de ses projets d'Ecole d'art à Shanghai

  6. Se rendre au Plessis-Trévise chez ma mère

  7. Le lendemain aller avec ma mère et Jacques à côté de Melun déjeuner chez un ami à elle qui est scientifique et bidouille de la video tout en faisant de la peinture et en écrivant des livres qui remettent en cause Einstein;

  8. Diner au Plessis avec Florent et Mag, Hélène et Medhi

Bert avec le petit Sacha Mayaux

Diner chez Emmanuelle avec...

Emmanuelle et Hélène

Magali et Paponne en premier plan, derrière : Volkswagen (Thierry), Bert et Sophie

 

Marjorie, Flopi et Eric

Et une version encore plus détaillée de mon arbre généalogique : seulement 3 générations (des grands-parents aux enfants).

Nous retrouvons Chico et Dada ainsi que ma mère et Jacques dans 3 mois à Saigon, et Danne dans environ 4 mois.

Nous ne verrons plus mon tonton Pascal, grand ami de mon père et oncle par alliance de mon cousin Liem qui, atteint d'un cancer, vient de nous quitter il y a une semaine.

Voyage de retour assez épuisant malgré la tentative de nous faire croire à 15h qu'il est l'heure de se coucher et à 1h du mat qu'il est 6h et temps de se réveiller... Un truc tout à fait étrange m'est arrivé à l'aterrissage à Hanoi, j'ai ressenti la plus forte douleur que je n'ai jamais ressentie je crois. L'impression d'avoir une espèce d'étau dans la tête qui me compressait d'abord le crâne -j'ai vraiment cru qui allait se fendre - puis la paumette droite, pour enfin finir par une douleur atroce aux dents, à l'endroit où j'ai une couronne depuis quelques mois... Mes yeux pleuraient tout seuls et je ne pouvais m'empêcher de maintenir la partie droite de mon visage pour tenter d'atténuer la souffrance. Au début quand la douleur était au niveau du crâne, j'ai cru qu'il y avait un problème de pression dans l'avion et je pensais que tout le monde était comme moi en train de grimacer en se tenant la tête et que nous allions tous finir dans une explosion générale de têtes. Quelques minutes après avoir touché le sol, alors que persistait mon horrible mal de dents, j'ai regardé un peu autour de moi et chez les autres, tout avait l'air normal...

Changement d'avion à Hanoi avec l'angoisse que le mal recommence. Mais finalement rien ne s'est passé. Puis arrivée à Saigon où m'attendaient Olive et Anna...

Publié dans nomades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sandrine 09/07/2007 07:02

merci!

hizkuni 08/07/2007 20:54

Au sujet de votre mal de crane...c'est un problème de dépressurisation pour les gens qui ont les sinus sensibles, la prochaine fois, avant le décollage et avant l'atterissage, bouchez vous le nez  en "insufflant de l'air dans les sinus", et machez un bonbon pour saliver, cela devrait vous éviter ces problèmes qui peuvent se présenter une fois sur 2.  Hizkuni.