residence a Hanoi

Publié le par sandrine

Tan Son Nhat airport. Départ pour Hanoi. Pour 8 jours. Initialement c’était pour 10 mais mon départ a été repousse deux fois. Le but : une résidence à la Bui Gallery pour faire une nouvelle série de dessins, qui devraient finir par composer ce livre dont nous parlons depuis un moment avec Betty, mes derniers dessins étant quasiment tous places en galerie ou bien vendus. J’ai embarque veste, pulls, écharpes et même à la dernière minute, des bottes. Et j’ai quitte une Kiki préparée à la séparation depuis une semaine, qui n’a pas réussi à retenir quand même une grosse crise de larmes et son papou préparé depuis encore plus longtemps à ces 8 jours en tête-à-tête avec sa fille…

Malgré ca, je suis contente de partir seule quelques jours et surtout de savoir que je ne vais avoir (presque) qu’à dessiner… Pour diverses raisons depuis quelques mois,  je n’arrive plus à le faire quand je suis à Saigon…

 

 Dans l’avion mes voisins - un jeune homme et son papa - mâchent bruyamment du chewing gum pendant le décollage. J’imagine que c’est la première fois que le monsieur prend l’avion alors son fils a du lui donner le truc du chewing gum pour ne pas avoir les oreilles bouchées… Ca doit pas lui arriver très souvent au monsieur de mâcher du chewing gum, du coup, il mâche ca comme on fait ici quand on mange un très bon plat, c'est-à-dire avec la bouche bien ouverte et en faisant un max de bruit…

 En milieu de vol, petit snack auquel je ne m’attends pas, ayant pris l’habitude de voyager sur des compagnies low cost. J’ai été très surprise de voir qu’une personne sur trois demandait comme boisson un verre de lait, c’est vraiment la première fois que je vois ca !  Et c’est la première fois aussi que j’ai vu des gens vomir dans ces fameux petits sacs a vomi… Même Thanh ne vomit pas dans l’avion !

 

Arrivée à Hanoi, un chauffeur m’attend avec une petite pancarte et m’amène à la maison que loue Betty juste derrière la galerie. Elle voulait y faire un petit bar lounge au rez-de-chaussée. Pour l’instant le lieu sert de second stock de la galerie. Le gardien de la galerie vient m’ouvrir, me donner les clefs et me faire visiter cette immense maison où je vais rester toute seule ! (ici, léger frisson…). Il est 1h du mat, seule dans ma grande chambre, sur le qui-vive, lumières allumées, le téléphone sous la main, toute habillée au cas ou je devrais me sauver en courant, a essayer de ne pas trop penser a la grande question sur l’existence ou non des fantômes et de chasser les images de « Shining » qui m’apparaissent quand je ferme les yeux…

 

J’ai 8 jours. 8 jours à partir de demain matin pour me mettre en total mode dessin. Il faut que ca démarre au quart de tour. Je pourrais bien commencer maintenant, mais il faut que je surmonte d’abord un peu ma peur des lieux, que je les voie en plein jour. Pour l’instant, je préfère être immobile sur le lit, adossée au mur avec une vision d’ensemble sur toute la chambre.

Publié dans nomades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article